Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire Des Transidentités

Observatoire Des Transidentités

L’Observatoire des transidentités (ODT) est un site indépendant d’information, de productions de savoirs et d’analyses sur les questions trans, inter et les questions de genre. Le site est liée à la revue "Cahiers de la transidentité". L'ODT s’appuie sur un réseau d’acteurs-actrices de terrain, d’associations-partenaires et d’universitaires mis en lien sans hiérarchiser savoirs militants et savoirs académiques.


Le sujet dans la Cité. Revue internationale de recherche biographique

Publié par Karine Espineira sur 24 Décembre 2010, 10:06am

Catégories : #Communiqués

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution du n°1 de la revue
Le sujet dans la Cité. Revue internationale de recherche biographique
Ecouter la souffrance, entendre la violence.
 

www.lesujetdanslacite.com

 

CouvertureOriginale1

 

Présentation

 

Depuis les années 1990 s’est développée une « sensibilité » collective à l’endroit de la souffrance d’origine sociale : de manière diffuse dans l’espace public, de manière plus précise et instrumentée dans différents secteurs de la vie sociale (action sociale, entreprise, « humanitaire », santé, formation), où se sont multipliés les lieux et les pratiques d’accueil et d’accompagnement faisant droit à la souffrance et à son écoute. Les dispositifs ainsi mis en place répondent à la reconnaissance institutionnelle de la souffrance comme symptôme individuel d’un mal-être social et, plus largement, comme indicateur de difficultés ou de contradictions structurelles dans l’organisation sociale et politique, affectant la « santé mentale » des personnes dans leurs rapports à elles-mêmes et à leurs environnements.


Ces formes de psychologisation et de sanitarisation du social, qui accompagnent l’évolution de la société vers une toujours plus grande individualisation des situations et des problématiques collectives, demandent à être interrogées dans leurs fonctionnements et leurs enjeux sociopolitiques : De quelles transformations et de quelles conditions sociétales résulte la production sociale de la souffrance ? A quelles modalités nouvelles de gouvernementalité correspondent la reconnaissance publique de la souffrance et les formes de réponses sociales et institutionnelles qui lui sont apportées ? Comment le langage de la souffrance peut-il venir occulter les inégalités et les disfonctionnements sociaux ou au contraire se faire le porte-parole d’une critique qui les dénonce ?


Mais cette émergence de la souffrance dans l’espace public doit aussi être questionnée du point de vue de ceux qu’elle affecte, « souffrants » et « écoutants » : A quelle expérience subjective des conditions sociales renvoie chez les uns et chez les autres la souffrance provoquée par « la déficience des dispositifs qui règlent les relations    des    hommes    entre    eux »    (Freud) ?    Comment    sont    vécus    par    les « bénéficiaires » aussi bien que par les « accompagnateurs » les dispositifs d’écoute, avec les pratiques et les représentations dont ils sont porteurs ? Qu’en est-il enfin dans le rapport vécu de la souffrance et de son écoute de la capacité du sujet à faire entendre la violence – violence des rapports sociaux, violence des institutions, violence de soi contre soi – qui est à l’origine de la souffrance et qui la renvoie à ses causes objectives (sociales, économiques, politiques) aussi bien qu’à ses conséquences subjectives ?


Telles sont quelques-unes des voies que pourrait tenter d’explorer ce premier numéro du sujet dans la Cité sur différents « territoires » de la souffrance sociale : souffrance de la précarisation et de la désaffiliation, de l’immigration et de l’exil, de l’enfermement ou du handicap, souffrance au travail, souffrance à l’école.

 

 

 

Le sujet dans la Cité est une nouvelle revue internationale et pluridisciplinaire à périodicité annuelle. Elle ouvre chacun de ses numéros thématiques à des espaces géographiques et culturels pluriels et croise les approches disciplinaires, afin de mieux appréhender les enjeux nouveaux qu’offrent les sociétés contemporaines aux rapports mutuels du sujet et de la Cité.


La revue s’adresse à un large public intéressé par les implications politiques et citoyennes des sciences humaines et sociales.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents