Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire Des Transidentités

Observatoire Des Transidentités

L’Observatoire des transidentités (ODT) est un site indépendant d’information, de productions de savoirs et d’analyses sur les questions trans, inter et les questions de genre. Le site est liée à la revue "Cahiers de la transidentité". L'ODT s’appuie sur un réseau d’acteurs-actrices de terrain, d’associations-partenaires et d’universitaires mis en lien sans hiérarchiser savoirs militants et savoirs académiques.


Retour sur IDAHO 2011

Publié par Karine Espineira sur 26 Mai 2011, 11:05am

Catégories : #Articles


 

 

 

 

 

  Introduction

 

 

En écrivant cette introduction j’apprends que Louis George Tin à été arrêté à Moscou lors de la pride. Toujours en écrivant cette introduction, je lis dans « libé » qu’une députée compare encore la mariage homosexuel à la zoophilie… Ce sont des évènements  insupportables. Cela prouve, s’il était besoin de le prouver, qu’IDAHO ne se limite pas au 17 mai.

 

A l’O.D.T. nous nous sommes jusqu’à présent intéressés aux transidentités. Les affiche idaho 2journées IDAHO nous ont semblé un bon support pour lancer des pistes de discussions autour de nouveaux thèmes. Evidemment, lors de ces journées, les questions homosexuel.le.s sont centrales, mais nous avons ajouté à cela deux thèmes : « la bisexualité » (avec l’intervention de l’association « Wake Up » notamment) et « les masculinités » (avec les interventions de Sylvie Ayral et de Daniel Welzer Lang).

Avec Yves Raibaud, co-organisateur de cette journée, nous avons voulu que les rencontres soient pluridisciplinaires. Et de fait nous nous sommes « confrontés » à un géographe, des sociologues, des associations, des politistes, des docteures et doctorantes en communication, des militants, des élus … Vous le verrez, toutes les interventions ne seront pas disponibles sous format papier : c’est pourquoi nous proposerons rapidement un format vidéo des différents exposés.

Ces débats ont démontré que si les trans studies restent souvent ostracisées dans le domaine universitaire français elles ne sont pas pour autant inexistantes. Quelques chercheurs en sont d’ailleurs la preuve (L.Hérault, E.Macé, M-H. Bourcier)… Mais combien de doctorant.e.s travaillent aujourd’hui sur cette question ? Combien d’étudiant.e.s en master2 trouvent des financements pour une thèse sur ce sujet ? Combien de chercheurs ou d’universités sont prêts à nous ouvrir leurs portes pour une journée sur la transidentité ? Trop peu !

Nous ne pouvons donc nous empêcher de remercier ceux et celles qui sont venus discuter avec nous (Clément Arambourou, Sylvie Ayral, Matthieu Rouveyre et Daniel Welzer Lang Marielle Toulze et les associations Maison Des Femmes, Wake Up et LGP bordeaux) ainsi qu’Yves Raibaud, dont le soutient fut primordial.

 

  Arnaud Alessandrin

 


 

Géographie de l'homophobie

 

  Yves Raibaud

Université Bordeaux 3 - ADES CNRS

 

Pres_Y_R.jpg

 

 

 [Télécharger/Lire la présentation au format .PDF]

 

Lire l'article sur CaféGéo

 

 


 

 

Conclusion de la journée et ouverture

 

  Mélissa 

Présidente de Wake up !


 

Logo-Wake-Up.jpgLes différents sujets abordés ont permis de mettre en évidence les avancés dans la reconnaissance des droits des homosexuel(le)s et des transsexuel(le)s . Il conviendrait de prendre en compte toutes les sous-dimension de la sexualité et de ne pas se contenter d'un modèle binaire masculin-féminin / homosexuel- hétérosexuel vu comme quelque chose d'immuable.

 

Cependant, quelques observations de la vie quotidienne permettent de mettre en évidence que ce modèle est encore bien ancré dans nos mentalités, et ce, indépendamment du genre ou de l'orientation sexuelle. On observe même des formes de discriminations ou de rejet au sein même de la communauté « LG ».

 

Afin d'illustrer ce sujet, nous partirons sur deux observations. La première portera sur des petites annonces, la seconde sur une soirée associative. [Lire la suite...]

 


De la transphobie étatique

 

Maud-Yeuse Thomas

Chercheuse indépendante

 

 

 

    Logo TransMa question porte sur la notion de transphobie étatique et en quoi celle-ci est caractérisée. La liste des discriminations, stigmatisations et justifications d’exclusion, est assez conséquente. La France résiste à inscrire la discrimination sur l’identité de genre malgré les harcèlements et licenciements abusifs, agressions et meurtres, oblige à une psychiatrisation et aux THC . [Lire la suite...]

 

 

 

 


 

I.D.A.H.O. : Retour sur la Transphobie

 

Arnaud Alessandrin

Doctorant en sociologie

 

 Logo IDAHO 

 

 

 

     Si je me permets d’intituler cette intervention « IDAHO : retour sur la transphobie » c’est qu’il me semble que le concept de transphobie associé à des évènements comme celui de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, n’est pas un concept « évident », qu’il comporte des ambigüités, tout comme les journées IDAHO d’ailleurs, qu’il s’agit de lever ou tout du moins d’évoquer.  [Lire la suite...]

 

 


 

 

« Homophobie, biphobie, hétérophobie »,

Homophobies et masculinités

 

 

 

Daniel Welzer-Lang

 

Professeur de sociologie, Etudes genre

 

 

 

 

logo-WLang

 

 

Dès 1994, suite à une recherche socio-anthropologique menée à Lyon, et avec mes complices de l’époque Pierre-Jean Dutey, Chantal Picod et Patrick Pelège de Bourge, je définissais l’homophobie ainsi : « L'homophobie est la discrimination envers les personnes qui montrent, ou à qui l'on prête, certaines qualités (ou défauts) attribuées à l'autre genre »  [1994]. Je distinguais alors homophobie de l’hétérosexisme : cette "promotion incessante, par les institutions et/ou les individus, de la supériorité de l'hétérosexualité et de la subordination simultanée de l'homosexualité. L'hétérosexisme prend comme acquis que tout le monde est hétérosexuel, sauf avis contraire " ». [Lire la suite...]  

 

 


Les Trans Studies face aux résistances académiques et médico-légales

 

Karine Espineira

Doctorante en Sciences de l'Information et de la Communication

 

 

 

X-Men 

       Comment les études de communication peuvent “penser le genre” ? Elle peuvent en premier lieu s’intéresser à l’articulation sexe-genre dans les modes et dispositifs de communication. Les interactions sociales sont animées par une communication sexuée et genrée découlant des classes de genre pour citer Kate Bornstein, découlant de l’institutionnalisation d’un pôle masculin et d’un pôle féminin dans un cadre social binaire, hiérarchisé.  [Lire la suite...]

 

 

 

 

 


  Règles et précisions :

 

- Il n'est fait aucune correction ni aucune réécriture des documents qui sont envoyés.

 

- Utilisation des contenus de l'Observatoire sur des sites, blogs et forums :

1/ Les contenus des dossiers et les articles sont la propriété de leurs auteurs, ils ne doivent en aucune cas être modifés et leurs auteurs doivent être expressément cités.

2/ En cas d'utilisation de contenus de l'Observatoire, veiller à le mentionner en-tête du post et à réaliser un lien direct vers le contenu d'origine.

 

- Responsabilités des auteurs et des contenus :
1/ Les informations rendues disponibles le sont sous la responsabilité de leurs auteurEs qui restent propriétaires de leurs publications et les représentants du site déclinent toute responsabilité dans le contenu de ces messages.
2/ Les auteurEs s'engagent à assumer toutes leurs responsabilités et les conséquences s'y afférant.


Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents