Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observatoire Des Transidentités

Observatoire Des Transidentités

L’Observatoire des transidentités (ODT) est un site indépendant d’information, de productions de savoirs et d’analyses sur les questions trans, inter et les questions de genre. Le site est liée à la revue "Cahiers de la transidentité". L'ODT s’appuie sur un réseau d’acteurs-actrices de terrain, d’associations-partenaires et d’universitaires mis en lien sans hiérarchiser savoirs militants et savoirs académiques.


Transconjugalité ; introduction

Publié par Arnaud Alessandrin sur 2 Mars 2013, 10:42am

Catégories : #Articles

Transconjugalité


Arnaud Alessandrin

 

 

 

 


TRANSCONJUGALITE

Introduction

 


"Les partenaires des transgenres : ces invisibles hors-la-loi du genre » (P. Califia)

 

 

 

La parentalité et la conjugalité sont deux des thématiques sur lesquelles le droit ne cesse d’être contourné à travers les pratiques des personnes et des activistes Trans. Rien dans le droit n’empêche concrètement une Trans-conjugalité. À la condition tout de même, et ce n’est pas négligeable, que les demandes de reconnaissances liées à cette conjugalité ne formulent pas d’homo-conjugalité[1]. Auquel cas, la conjugalité, Trans comme homosexuelle, ne pourra être reconnue en France. Tout se situe en réalité en amont du sexe, sur l’état civil, et si deux personnes de même identité de genre décident de se marier, cela ne posera problème qu’en cas de symétrie de sexe à l’état civil, mettant à mal l’idée de complémentarité des sexes.


Mais l’histoire des Trans-conjoints ne se limite pas aux contraintes en droit. Ces derniers ont tour à tour été invisibilisés et exotisés avant de trouver leur place dans de récents livres ou reportages. C’est cela que met en avant Pat Califia dans « Le mouvement Transgenre »[2] sur l’invisibilité de ces conjoints qu’il nomme les « Hors la loi du genre »[3]. Ceci est à mettre directement en lien avec la notion de « sexualité » chez les personnes Trans, car analyser la Trans-conjugalité a pour corolaire d’envisager la Trans-sexualité à l’exact opposé du dégout du sexe théorisé par des psychiatres qui articulent les Trans à une sexualité « sans sexe »[4] ou au « horsexe »[5] de Catherine Millot. Lorsque Pat Califia propose son « Mouvement transgenre », il insiste entre autre sur les partenaires des transgenres. Pour lui, ce qui est déterminant dans l’histoire des partenaires des Trans est le passage d’un régime de reproduction des rôles de genre à une temporalité plus propice au lobbying et à la redéfinition des normes de conjugalité, tout en soulignant les débuts timides d’une mise en réseau des partenaires des Trans dans une lutte plus générale sur les droits et la reconnaissance des transidentités. Or aujourd’hui, les personnes Trans vivent en couple et promeuvent de nouvelles formes de conjugalité. 


L’association Mutatis Mutandis[6] proposait ainsi un forum destiné aux proches, à la famille comme aux conjoints. L’association Chrysalide fit de même avec un fascicule intitulé « la transidentité et les proches » et l'association OUTrans tient des permanences "trans et proches".[7]Si la visibilité des Trans-conjoints commence à émerger c’est grâce aux efforts des militants et des associations qui ont permis de visibiliser la question sans « exotiser » les couples Trans ou comprenant une personne Trans comme cela a pu être le cas auparavant. D’un point de vue filmique on passe alors de « The first Female to Male transsexual love story »[8] d’Annie Sprinkle au reportage de Maud Yeuse Thomas sur « la transparentalité aujourd’hui»[9]. Si le premier film met en scène Annie Sprinkle et son amant dans leurs ébats sexuels, le reportage de Maud Yeuse Thomas sur la transparentalité, qu’elle désigne comme « le sujet orphelin du débat sur les transidentités »[10], évite de tomber dans les travers d’une démonstration exotisante ou infantilisante du conjoint Trans.

 


dvd transparentalite 



[1] Un jugement du 29 Octobre 2011 du tribunal de Brest crée de ce point de vue une jurisprudence en accordant à une personne opérée son changement d’état civil sans pour autant exiger le divorce du couple, légitimant de fait un mariage homosexuel.

[2] CALIFIA Pat, Le mouvement transgenre : changer de sexe, EPEL, 2003.

[3] Ibid. p. 269

[4] GANNE-DEVONEC Marie-Odile, Elle à lui, le transsexualisme au féminin, Thèse de médecine, Nancy, 1980.

[5] MILLOT Catherine, Horsexe, essai sur le transsexualisme, Point, Paris, 1981.

[6] http://www.mutatismutandis.info/

[7] CHRYSALIDE, brochure « La transidentité et les proches », 2010; OUTRANS, permanence tous les 2 mois, : http://outrans.org/rendez-vous/permanences-proches

[8] Annie SPRINKLE, Al JACCOMA et ARMSTRONG Johnny : «  The first Female to Male transsexual love story”, USA, 1989 (30min)

[9] « La transparentalité aujourd’hui », THOMAS Maud Yeuse

[10] http://natamauve.free.fr/transparentalite.html

 


Mise en ligne : 28.02.2013

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents