Observatoire Des Transidentités

Etre acteurs-auteurs & actrices-auteures des études trans

Dossier : CIM – Dépsychiatriser !

Dossier CIM

Dépsychiatriser !

Introduction 

La permission de minuit
Karine Espineira

Ce 19 novembre 1987, Frédéric Mitterrand ouvre son émission avec son emphase coutumière. Il présente Coccinelle et  n’hésite pas à parler de légende la concernant. Permission de minuit  est un magazine culturel de Music Hall et de Variétés, Coccinelle évoque sa carrière et sa vie au travers son autobiographie. Entre gens du spectacle et de la culture, on commente les images d’archives que dévoile bien volontiers la star. [Lire la suite…]


Dossier

 

Les conséquences de la dépathologisation des identifications de genre trans
Eric Macé

En inventant la notion de « transsexualisme » dans les années 1950, bien qu’à partir de théories contradictoires relatives aux mécanismes de l’identifications de genre, Benjamin, Stoller et Money offraient une réponse médicale légitime aux identifications de genre trans qui voyaient dans les nouveaux traitements hormono-chirurgicaux une solution à leur désir de « passer » dans le genre souhaité. Tout le monde à l’époque pensait qu’il n’était culturellement, socialement et psychiquement pas possible de dissocier sexe et genre en raison des troubles mentaux et d’ordre public que cela représentait ; le même raisonnement étant tenu pour les nouveaux-nés avec ambiguïté génitale qu’il fallait opérer précocement afin de fixer précocement leur genre d’élevage. [Lire la suite…]


Accompagner ou stigmatiser
Vincent Guillot

Depuis que les trans’ ont pris la parole en France, ils/elles n’ont eu de cesse de dénoncer la stigmatisation dont ils/elles font l’objet de la part de quelques psy (psychiatres, psychanalystes, psychologues) qui se sont érigés en spécialistes de la transsexualité, assénant chaque fois que possible leur vérité. Deux positions s’affrontent, celle d’une poignée de spécialistes et celle des personnes concernées, sans que jamais les uns et les autres ne puissent s’entendre.  [Lire la suite…]


Pour un cadre générique des transidentités
Maud-Yeuse Thomas

Il est manifestement toujours difficile de distinguer qui contribue à l’émergence du transsexualisme dans notre société, quelle en est –ou sont- la (les) cause(s). (…) A cet égard, le transsexualisme fonctionne comme un franchissement manifeste des normes et représentations socioculturelles et le classement du DSM et CIM en contient tous les échos dans l’énoncé même : trouble du comportement, de la sexualité, de la conduite, inversion(s), dysphorie… D’où cette proximité culturelle du « trouble » (affection, maladie, désordre, dysphorie, dysharmonie…), de la transgression (des normes, du comportement, conventions, mœurs…) ou relevant d’un développement inattendu et inentendu. [Lire la suite…] 


Dépsychiatriser sans démédicaliser, une solution pragmatique
Tom Reucher

 La médecine puis la société désigne les trans’ par des termes inadaptés: “transsexualisme”, “transsexualité”, “transsexuel”, qui renvoient à une question de sexualité. (…) Nous préférons parler de “transidentité” car c’est une identité. Transidentité au sens des identités trans’, qu’elles soient transsexes (plutôt que “transsexuelles”) ou transgenres. Le terme “transsexe” est construit sur le modèle “transgenre”. Nous disons les “personnes trans’” ou “les trans’” (avec une apostrophe) quand nous parlons des “personnes transsexes et transgenres”. Comme vous le savez, les trans’ peuvent être hétérosexuels, homosexuels, bisexuels, asexuels… Nous n’utilisons plus “transsexualité” ni si possible “transsexualisme”, les deux étant remplacés par “transidentité”. [Lire la suite…]


CIM 11 et DSM V : faut-il déclassifier les variations de genre ?
Arnaud Alessandrin

  C’est un préalable indispensable pour bien saisir la teneur du débat : depuis la fin des années 1970 les protocoles hospitaliers de changement de sexe imposent, dans le cadre d’une demande de remboursement par la sécurité sociale, un certain nombre de règles, d’étapes, qui consistent à « diagnostiquer » comme transsexuelles les personnes faisant une demande de réassignation. Ce processus de « transsexualisation » (1) des variances de genre se concrétise aujourd’hui dans les formes de prises en charge protocolaires proposées par la SOFECT  (SOciété Française d’Etude et de prise en Charge du Transsexualisme), association regroupant les différents praticiens des équipes françaises.  [Lire la suite…]


Le dossier complet au format PDF.


Règles et précisions :

– Il n’est fait aucune correction ni aucune réécriture des documents qui sont envoyés.

– Utilisation des contenus de l’Observatoire sur des sites, blogs et forums : 1/ Les contenus des dossiers et les articles sont la propriété de leurs auteurs, ils ne doivent en aucune cas être modifiés et leurs auteurs doivent être expressément cités. 2/ En cas d’utilisation de contenus de l’Observatoire, veiller à le mentionner en-tête du post et à réaliser un lien direct vers le contenu d’origine.

– Responsabilités des auteurs et des contenus : 1/ Les informations rendues disponibles le sont sous la responsabilité de leurs auteurEs qui restent propriétaires de leurs publications et les représentants du site déclinent toute responsabilité dans le contenu de ces messages. 2/ Les auteurEs s’engagent à assumer toutes leurs responsabilités et les conséquences s’y afférant.

  1. The international classification statistics that is given here made me read this article twice because of the quality of the content that this possessed. It was Frederic Mitterrand who opened the show in the year 1987.even though this one had many conflicting theories this is very interesting.

Laisser un commentaire

© 2017 observatoire-des-transidentites.com - hébergement CMULTIMEDIA.COM